Les tendances

UNE SOLUTION POUR L'ACCESSIBILITE AUX PMR

#PORTES AUTOMATIQUES PIETONNES #TECHNIQUE #ACCESSIBILITE #PMR

5 minutes de lecture

Publié le 15 mars 2018

UNE SOLUTION POUR L'ACCESSIBILITE AUX PMR

 

Les portes automatiques piétonnes connaissent depuis plusieurs années un succès grandissant grâce à l’amélioration régulière de leurs performances technologiques et de leur fiabilité. La multiplicité des programmations possibles (accès contrôlé, ajustement automatique de la largeur de passage, sens de circulation, etc.) en ont fait un maillon essentiel du confort d’utilisation et de la sécurité des biens et des personnes. 

 

Parallèlement, ce type de portes participe, par nature, à faciliter l’accès aux bâtiments pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Ouverture automatique, largeur de passage, absence de seuil… Toutes ces spécificités expliquent qu’elles soient plébiscitées dans les constructions actuelles, sans oublier qu’elles permettent aux promoteurs et/ou propriétaires d’être en conformité avec la réglementation en vigueur en matière d’accessibilité. 

 

 

Les portes automatiques piétonnes répondent en effet parfaitement aux exigences énoncées par la loi initiale du 11 février 2005, complétée depuis par différents arrêtés. Petit tour des obligations qui incombent aux prescripteurs, notamment en matière d’Etablissements Recevant du Public (ERP) qui sont les premiers à s’équiper de portes automatiques piétonnes.

 

 

A l’intérieur, l’ensemble des aménagements doit également permettre l’autonomie des PMR. Outre les modalités de circulation horizontale et verticale ou les choix de revêtements, les portes et les différents sas, en versions automatiques, faciliteront un accès sans restriction aux différents locaux.

A l’extérieur, les préconisations concernent successivement le stationnement automobile, les voies de cheminement extérieur pour rejoindre les bâtiments et, enfin, les baies qui équipent les entrées principales.

 Dans ce cadre, les professionnels des portes automatiques piétonnes ont indéniablement un rôle de conseil à tenir afin d’optimiser les choix techniques et de veiller à la conformité des installations.

Tailles minimales requises 

Pour définir les dimensions minimales des portes des établissements recevant du public (ERP), on distingue deux catégories : les locaux pouvant recevoir 100 personnes ou plus, et ceux dont l’accueil est limité à moins de 100 personnes.

+ de 100 personnes. Les portes principales doivent avoir une largeur minimale de 1,40 m. Si la porte est constituée de plusieurs battants, la largeur minimale de celui le plus couramment utilisé doit être de 0,90 m.

- de 100 personnes. Les portes principales doivent avoir une largeur minimale de 0,90 m.
 

Dans tous les cas, la durée d’ouverture de la porte automatique piétonne doit être suffisamment longue pour permettre à une PMR de passer à son rythme. Le système doit aussi être conçu pour détecter des personnes de toutes tailles, ainsi que les animaux d’assistance (arrêté du 20 avril 2017, applicable au 1er juillet 2017).

Marquages visuels obligatoires

Les arrêtés du 1er août 2006, applicables depuis le 1er janvier 2007, imposent des exigences de marquage pour toutes les portes dotées d’une partie vitrée importante. Il y est stipulé que « les portes comportant une partie vitrée importante doivent pouvoir être repérées par les personnes malvoyantes de toutes tailles et ne pas créer de gêne visuelle. (…). Elles doivent être repérables ouvertes comme fermées, à l’aide d’éléments visuels contrastés par rapport à l’environnement immédiat. ».

Dans ce cadre, la circulaire du 30 novembre 2007 recommande la mise en place de deux bandes horizontales d’une largeur de 5 cm chacune, disposées respectivement à 1,10 m et 1,60 m de hauteur. Ces éléments visuels contrastés peuvent être collés, peints, gravés ou incrustés dans les vitrages. L’utilisation de couleurs peut encore faciliter le repérage de la porte.

 

Une approche globale de la circulation des PMR

La loi de 2005 modifiée définit l’ensemble des lieux et des équipements faisant l’objet d’exigences propres à la circulation des PMR. On peut les classer en deux grandes catégories : l’accès aux bâtiment (ou partie du bâtiment) et l’autonomie à l’intérieur des locaux, pour lesquels les portes automatiques piétonnes peuvent faire, tout à tour, figure d’excellentes solutions.

Le reste de cet article est réservé aux adhérents actibaie


VOUS ÊTES DÉJÀ ADHÉRENT ?


REJOIGNEZ ACTIBAIE

Réseau professionnel

Accompagnement technique

Services FFB : juridiques…

Adhérez

Vous aimez cet article ?

Vous pourriez appécier également :

UN ATOUT POUR LE CONFORT ET L'ESTHETIQUE

Bureaux, commerces, habitats collectifs… Dans les constructions actuelles, les portes automatiques piétonnes s’avèrent de plus en plus répandues. Rien de très surprenant, tant il est vrai qu’elles cumulent bien des atouts à même de séduire les prescripteurs comme les utilisateurs des bâtiments. Entre une facilité d’accès...

EN 16005 : LA NORME DE SECURITE POUR TOUTES LES PORTES AUTOMATIQUES PIETONNES

Les types et les modèles de portes automatiques piétonnes sont multiples et viennent équiper des bâtiments tout aussi diversifiés, qu’ils soient industriels, commerciaux ou d’habitation. Pourtant, en termes de sécurité, une seule et même norme européenne s’applique à l’ensemble de ces produits mis sur le marché : la norme NF...

PAS DE SECURITE SANS UNE MAINTENANCE EXIGEANTE

La fréquence de fonctionnement des portes automatiques piétonnes et l’exigence de sécurité à l’égard de leurs utilisateurs rendent indispensables des travaux de maintenance complets et réguliers.

Lire toutes les actualités "en pratique"