PAS DE SECURITE SANS UNE MAINTENANCE EXIGEANTE - Actibaie

Les tendances

PAS DE SECURITE SANS UNE MAINTENANCE EXIGEANTE

#PORTE AUTOMATIQUE PIETONNE #TECHNIQUE #MAINTENANCE

5 minutes de lecture

Publié le 15 mars 2018

PAS DE SECURITE SANS UNE MAINTENANCE EXIGEANTE


La fréquence de fonctionnement des portes automatiques piétonnes et l’exigence de sécurité à l’égard de leurs utilisateurs rendent indispensables des travaux de maintenance complets et réguliers.


Encadrée par différents arrêtés successifs (du 21 décembre 1993 et du 10 novembre 1994), l’obligation de maintenance est inscrite depuis longtemps dans les textes mais semble parfois mettre plus de temps à entrer dans les usages. Pourtant, c’est bien la responsabilité toute entière du chef d’établissement qui est engagée, et il est du devoir des professionnels des portes automatiques piétonnes, lors d’une installation comme d’une mise en service, de savoir le lui rappeler. 

Les termes de l’obligation

Quel que soit le type de portes automatiques piétonnes installé, la maintenance est obligatoire dès sa mise en service et suivant une périodicité appropriée à la fréquence d’utilisation de l’installation notamment. En l’absence de préconisations spécifiques, la périodicité des visites est, à minima, semestrielle.

 Le maître d’ouvrage - ou l’installateur – a pour obligation d’élaborer et remettre à l’utilisateur un dossier de maintenance des portes. Les informations appelées à y figurer doivent être fournies par le fabricant du matériel. Elles portent notamment sur les caractéristiques principales de la porte, la fréquence des inspections et les entretiens nécessaires pour des raisons de sécurité. Le cas échéant, seront indiquées les pièces sujettes à usure et les critères de remplacement.

 Des intervenants qualifiés

Pour intervenir sur des portes automatiques piétonnes, les techniciens doivent disposer de compétences spécifiques et être titulaires des habilitations requises. La connaissance des normes et de la réglementation applicables à ces produits est, bien évidemment, un prérequis.

En effet, la conformité du produit à celles-ci ne doit être, en aucun cas, remise en cause par les interventions de maintenance.

 Dans ce cadre, l’entretien à effectuer pour satisfaire aux exigences de maintenance obligatoire peut être réalisé :

  • Soit par des techniciens intégrés à l’entreprise, dûment qualifiés et formés. Dans ce cas, la nature des interventions et leur périodicité sont formalisés dans un document ad hoc.
  • Soit par un prestataire extérieur, dont les intervenants sont eux aussi dûment qualifiés et formés. Dans ce cas, un contrat écrit doit être établi entre les deux parties.

 Les grandes étapes d’une visite

La visite de maintenance passe en revue l’ensemble des éléments techniques et contextuels de l’installation. Elle s’effectue en plusieurs étapes.

 - L’examen préliminaire

Consultation du livret d’entretien et de la notice du fabricant, vérification de l’environnement de la porte.

- L’examen général

Vérification du bon état général, essentiellement visuel, de l’installation

- L’examen mécanique

L’examen se fait hors tension et vise à contrôler, entre autres, le niveau d’usure des pièces.

- L’examen électrique

Vérification du circuit d’alimentation, des connectiques, des commandes, des organes de sécurité, etc.

- Vérifications complémentaires

Points de contrôle spécifiques en fonction du type de portes (tournantes, battantes, coulissantes, etc.).

 Un livret d’entretien pour faire le lien

Ce livret d’entretien est conçu pour permettre de retracer chaque événement de la vie de la porte automatique piétonne installée.
Il est conservé par le propriétaire du bâtiment et doit être rempli par le technicien à chaque visite, ou par tout autre intervenant sur l’équipement. Il y détaille la nature des interventions effectuées ainsi que celle des pièces ayant fait l’objet d’un remplacement.

Enfin, chaque visite fait obligatoirement l’objet d’un bon d’intervention qui précise l’heure, la date, le motif, le numéro de devis technique éventuel, le nom du technicien et la nature de son intervention.

Maintenance et garantie
La maintenance et la garantie sont deux dispositifs totalement indépendants l’un de l’autre. C’est pourquoi, même sous garantie, une porte automatique piétonne doit faire l’objet d’un contrat de maintenance dès sa mise en service.

 Par contre, l’absence de maintenance peut remettre en cause la garantie du fabricant

 

Vous aimez cet article ?

Vous pourriez appécier également :

UN ATOUT POUR LE CONFORT ET L'ESTHETIQUE

Bureaux, commerces, habitats collectifs… Dans les constructions actuelles, les portes automatiques piétonnes s’avèrent de plus en plus répandues. Rien de très surprenant, tant il est vrai qu’elles cumulent bien des atouts à même de séduire les prescripteurs comme les utilisateurs des bâtiments. Entre une facilité d’accès...

EN 16005 : LA NORME DE SECURITE POUR TOUTES LES PORTES AUTOMATIQUES PIETONNES

Les types et les modèles de portes automatiques piétonnes sont multiples et viennent équiper des bâtiments tout aussi diversifiés, qu’ils soient industriels, commerciaux ou d’habitation. Pourtant, en termes de sécurité, une seule et même norme européenne s’applique à l’ensemble de ces produits mis sur le marché : la norme NF...

UNE SOLUTION POUR L'ACCESSIBILITE AUX PMR

Les portes automatiques piétonnes connaissent depuis plusieurs années un succès grandissant grâce à l’amélioration régulière de leurs performances technologiques et de leur fiabilité. La multiplicité des programmations possibles (accès contrôlé, ajustement automatique de la largeur de passage, sens de circulation, etc.) en ont...

Lire toutes les actualités "en pratique"